L'histoire

Un peu d’histoire : Septembre 2013, assis dans ma chaise, je regarde les gens arpenter les stands curieux de découvrir de nouveaux cigares. Marc Niehaus, quant à lui, continue ses meetings et négociations avec de potentiels distributeurs venus du monde entier. C’est ma deuxième édition à l’Expo Intertabac de Dortmund. Le temps semble interminable. Soudain, en voyant deux bikers tatoués défiler devant notre stand, une idée me traverse l’esprit. En partant du principe que le cigare s’est passablement démocratisé et que la clientèle s’est élargie, je me dis que le produit, lui, n’a pas beaucoup évolué si ce n’est la taille des modules et leurs formats. Il reste toutefois sobre et relativement classique même si certaines marques y amène un peu de fun. BINGO, je tiens mon idée !!

3 ans auparavant, je rencontre Marc lors d’une dégustation de ses cigares Vegas de Santiago. C’est le coup de foudre, j’aime ce type. Sans le savoir, nous partons pour une belle aventure, une belle amitié. Mais revenons à nos vitoles…

Je ne vais rien révolutionner, simplement créer le cigare que j’aurais aimé trouver dans une civette. Pour cela :

 

1 : Définir le module,  la taille qui me fait rêver !

2 : Trouver l’assemblage idéal.

3 : L’habiller

 

Pour le module, envie d’être plus dodu que le robusto sans non plus devenir du grand n’importe quoi. Après réflexion, je m’arrête sur un cepo 58. Peu fréquent dans nos civettes à ma connaissance. Un peu plus long également qu’un robusto.

Pour l’assemblage, n’étant pas sur place, ça va être un peu plus long. Définition de la force, des arômes, transmission des informations au Costa Rica, préparation et envoi des cigares tests à Genève. Puis nous recommençons, après avoir éliminé ce qui ne me plaît pas, et nous affinons le tout. Après quelques essais, je trouve l’ADN de mon cigare.

Finalement, la bague. Celle-ci me semble évidente depuis ce fameux jour à Dortmund. Reprendre et adapter le logo que j’avais fait « pimp striper » sur mon casque Harley à l’Euro Festival HD Grimaud par un tout bon dans ce domaine. Une tête de mort avec un œil rouge, clin d’œil à Terminator, floquée avec le 77 qui n’est rien autre que mon année de naissance et mon chiffre fétiche et le tout bien sûr avec un cigare au bec. Un ami, Claudio Capuano, se chargera de modifier sensiblement le logo pour le rendre plus vendeur. N’étant pas trop partisan de la prise de risque, je me lance dans la production de 1'500 cigares. Au pire, j’aurais de quoi fumer et offrir ces prochaines années. Je poste toutefois quelques photos sur Facebook afin de partager mon délire et là, surprise, la réaction ne se fait pas attendre. Date du lancement oblige, 7.7.2014. El Unico est né.

 

Quelques mois après, El Niño suivra. Il s’agit là de répondre à une toute autre demande, celle des clients désirant fumer un cigare après un business lunch par exemple mais ne bénéficiant pas d’assez de temps. Dès lors, un short 77 s’impose. On garde l’ADN de base mais on renforce un peu la tripe afin de compenser sa petite taille. Depuis une piscine en Afrique du Sud, je tease mes contacts, on verra bien !

En 2015, Marc me propose de l’accompagner au Costa Rica et au Nicaragua … cette fois-ci, pas question de rater le voyage au Costa-Rica. Quel Pied !! Les journées brainstorming  et cigarstorming sont néanmoins épuisantes, goûter, goûter, goûter… plus envie… plus de palais… El Niño nait.

De retour au pays, je lance enfin la bête. Un peu anxieux au début, comme à chaque fois d’ailleurs, je réalise très vite que les gens l’adoptent.

En 2016, qui sera d’ailleurs pour moi une toute toute belle année, l’idée de faire un plus gros module me traverse l’esprit. Après un concert d’AC-DC, le deuxième en quelques mois, mais cette fois avec Axl Rose au micro, l’idée du 666 El Diablo me vient à l’esprit. Série limitée, en 6 par 66, car je ne suis pas convaincu que ce type de module ne soit autre qu’un effet de mode dans nos contrées, je lui apprête une jolie paire de corne pour l’occasion.

L’année 2017 sera quant à elle, principalement dédiée à la création des boîtes. L’idée toutefois n’étant pas de stopper la vente de mes cigares en bundle car je pense qu’il est nécessaire de penser au développement durable et que créer des boîtes et savoir qu’elles finissent au feu…

2018 et mon deuxième voyage au Costa Rica, enfin. Quel plaisir de retourner sur place afin de préparer la suite. J’ai en tête un nouveau module et je me réjouis de retrouver l’équipe sur place afin de bosser dessus. J’ai envie de compléter la gamme avec un joli pyramide. J’ai travaillé en amont sur un figurado mais ce dernier ne m’a pas convaincu. Peut-être ultérieurement avec un autre blend. Me voici à la manufacture entrain de chercher la possibilité de bosser sur un cepo 58 malgré le fait qu’il n’y a pas de moules. Une solution est toutefois trouvée et me voici en phase de test. Je rentre en Suisse avec mon nouveau bébé; El Volcano. L’année 2019 sera consacrée à peaufiner le produit qui ne sera que lancé officiellement sur le marché en 2020.

 

2020 et l’année du COVID 19 sera un tournant dans ma vie avec le choix de me consacrer dorénavant corps et âme dans ma marque de cigares. Le 1 juillet sera le jour de l’indépendance. Un voyage au Costa Rica et Nicaragua est en cours de préparation pour la fin de l’année, et ceci afin de travailler un nouveau blend pour une nouvelle gamme… Ainsi qu’une boîte pour les Volcano. COMING SOON

Caractéristiques

  • La tripe

    La tripe est un assemblage de trois types de tabacs différents. Elle est composée de tabacs provenant du Pérou, de République dominicaine et du Nicaragua. On retrouve cet ADN sur les trois modules. 

  • La cape

    La cape ainsi que la sous-cape proviennent d'Équateur, Habano 2000. Il s'agit d'un cepo 58 par 5.5

  • La bague

    La bague est née en 2014 avec l'aide d'un ami, Claudio Capuano, avec qui nous avons retravaillé une esquisse démarrée en 2013 sur le site de l'Eurofestival à Port-Grimaud et qui représente une tête de mort avec un 77 cigare au bec. 

Points de vente

    Commander

    •  

      El Unico - Fagot de 25

      Fagot de 25 cigares cepo 58 par 5.5.

      CHF 397,50.-
       
    • El Unico - À l'unité

      Cigare à l'unité cepo 58 par 5.5.

      CHF 15,90.-
    •  

      El Niño - Fagot de 25

      Fagot de 25 cigares cepo 58 par 3.25.

      CHF 322,50.-
    • El Niño - À l'unité

      Cigare à l'unité cepo 58 par 3.25.

      CHF 12,90.-
    • El Diablo - À l'unité

      Édition limitée

      Cigare à l'unité cepo 66 par 6.

      CHF 18,90.-

    Photos